Ondes WiFi : Maman j’ai peur !

Publié: 1 juin 2013 dans Psychologie, Santé
Wi-Fi Signal logo
Même si nous ne sommes pas des organismes végétaux, cet article fait refléchir… Et il fait peur aussi ! Personnellement, je suis déjà « développé ». Je veux dire que ma croissance est terminée depuis longtemps, ainsi que ma puberté – quoique ? ^^

Le problème est le suivant : chaque appartement, chaque maison, chaque lieu public est équipé d’un routeur WiFi. Il fait partie intégrante de toutes box Internet. Et je ne vous parle pas des entreprises… Nous avons donc tous « la tête dans le WiFi » H24 et 365 jours sur 365 – sauf les années bissextiles :)
Par conséquent que faire sinon déménager sur une île isolée ?

Cet article est donc intéressant, cette expérience l’est tout autant, mais tout ça pour quoi in fine ? Le fait d’être au courant d’un danger potentiel permet de l’éviter ou de lutter contre celui-ci. Mais cet état de fait n’offre guère de solution. Obliger tout le monde à désactiver son WiFi ? « lol ». Pourquoi ne pas détruire aussi tous les micro-ondes, couper les émissions radios, désactiver la totalité des satellites GPS, GSM et UMTS ?

Pourtant je suis plutôt optimiste. Mais là, je crois qu’il faut se rendre à l’évidence. Rien ne changera tant que nous serons consommateurs des technologies nécessitant l’emploi des ondes. On est donc face à une situation connue de tous : le danger est identifié, mais il est impossible de lutter contre lui. Le fait de le savoir et d’être impuissant n’est-il pas pire que de ne pas savoir ? Somatisation…

Si on ne savait pas, est-ce qu’on ne se porterait pas mieux ?

Switchie5

wifi-germes
.
Vous je ne sais pas mais moi j’ai carrément la tête dans le wifi du matin au soir, 24/24 et 365/365. Donc addiction carrément grave. Or, cherchant à évaluer la nocivité de ces ondes, des lycéennes danoises ont décidé d’y exposer des feuilles de cresson. Pendant 12 jours, six assiettes de cresson ont été soumises aux ondes d’un routeur Wi-Fi de référence IEEE 802.11g. Pour les comparer ensuite avec six autres assiettes de cresson totalement isolées du rayonnement. Regardez bien sur l’image ce que ça donne avant et après

À l’inverse des germes isolés, les germes exposés aux radiations ne se sont pas développés. Certains très attaqués ont même muté et changé de couleur. Grâce à cette découverte, les jeunes danoises ont gagné la victoire du concours Jeunes Chercheurs piloté par le Pr Olle Johansson de l’Institut Karolinska de Stockholm.

Je ne sais pas ce que vaut leur…

View original post 38 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s